De Zadar à Split

Samedi 11 Aout

Zadar / Kastel Stari (vers Split): 180 Kms / 4h

 

C'est le demi-siècle de Marie…

Départ vers Split par la route côtière

 

Allez y le français...
Allez y le français...

Jolie route avec plein de belles vues sur les iles. Nous faisons un petit détour par l'île de Murter.

Jolie vue sur Primosten
Jolie vue sur Primosten

Arrêt à midi prés de Pirovac, dans un coin sympa sans trop de monde avec baignade bien sur !

Vers Pirovac
Vers Pirovac
Ca fume à l'horizon....
Ca fume à l'horizon....

 

 

Arrêt le soir à Kastel Stafilic au camping Adria; Tél: 021/895-143

N.83349 x E 16.30680 170 Kn avec électricité

 

Dimanche 12 Aout 2013

De Kastel Stari (vers Split) à Lokva Rogoznica 160 kms en 1h50

 

Départ pour la visite de Split.

Arrêt parking derrière la gare routière, 10 KN de l'heure pour les CC. (N43.505286 E 16.445077)

Visite de la vieille ville

Nous repartons en direction du Sud par la " Jadranska magistrala" et nous arrêtons à l'autocamp "Sirena", à Omis, (N43.40622 E 16.77691) bien plein, on nous place sur le parking de l'entrée : pas de problème, comme ici tout est en terrasse, nous avons une superbe vue, et en plus Marie marchande le tarif et ça marche!

Baignade comme d'hab dans une jolie et minuscule crique.

Petit repas anniversaire au resto du camping.

Lundi 13 Aout 2013

Omis / Plitvicka Jézera: 308 kms / 5h40

 

Nuit très bruyante, autant des allemands qui ont fait la fête tard, que des voitures qui entraient et sortaient du camping, plus les livreurs le matin.

On repart vers le sud et continuons un bout de cette "Jadranska magistrala", route vraiment surprenante, seule route côtière, pour voir du paysage, déception car le temps est plutôt brumeux ce matin. On fait demi-tour à Vakarska, fin de notre périple vers le sud, pour remonter par les routes intérieures: Zadvarje, puis la D60 Trilj, puis la 1, Knin, et la 218 après Zrmanja. Encore beaucoup de trace de la guerre à Donji Lapac, où nous bifurquerons en direction de Plitvicka.

Nous avons découvert le site historique Crljivica, noté nul part mais fort intéressant. N43.51592 E16.92731

 

Passage vers le lac Perucko Jesero sur la Cétinaaprès Hrvace et petite pose prés de Biskupija, petite tourbiére (ou lac !) avant Knin sur la Z6056 (N44.02698 E16.22295)

Puis traversée de villes (Donji entre autres) encore marquées par la dernière guerre : assez poignant. La route est belle, bon état mais très sinueuse entre Donji et la N1

Nous arrivons enfin vers le site de Plitvicka ou nous nous arrêtons pour la visite de demain, dans un autocamp familial, (Cvetkovic Jezerce28, Plitvicka Jezera / N44.86350 E15.64005   / http://www.campertourism.com/contact_english.html) Nous sommes dans l'herbe, dernière place (ouf!!!) où le prix (10€) par personne inclus l'électricité, sanitaire, le wifi et le taxi aller retour sur commande pour le site des lacs! Il y a même une boutique de produits locaux. De plus, il n'y a pas de pression pour laisser la place libre avant une certaine heure le lendemain, le départ ce faisant naturellement après la visite du parc. Les CC errant le soir à la recherche d'une place ne manquent pas, une dizaine de refus après notre arrivée, et inutile d’insister ! Le patron est inflexible ! Mieux vaut essayer de réserver : demandez une place à l’entrée de la propriété, possible pour des petits fourgons, mieux que derrière les bâtiments où s’empilent les gros CC.

Mardi 14 Aout 2013

Plitvicka Jézera / Senj 117 kms / 2h10

 

Bonne nuit fraiche dans le noir et le calme (12° ce matin et un peu de chauffage le matin!) et départ à 8h15 avec le "taxi" qui nous laisse à l'entrée 2 du parc.

Visite du parc, en bus, bateau et à pied.

Très beau site, beaucoup de monde malgré notre départ matinal : a ne pas manquer.

 

Retour vers 16h en "taxi" après avoir téléphoné au proprio pour qu'il vienne nous chercher (à même pas 5 minutes en voiture)

Nous lui avons fait cadeau une bouteille de Bordeaux et, oh surprise, il nous offre un pot de miel (délicieux)  Echange super sympa même si nous ne nous comprenons pas vraiment.

Nous repartons vers 17 h pour rejoindre la côte. Nous remarquons qu’il y a possibilité à la sortie du village de se poser gratuitement chez des restaurateurs qui mettent leur parking à la disposition des CC. Nous préférons continuer, la fin des vacances approche!

Arrêt dans un premier camping où un slave nous fait comprendre que nous sommes indésirable avec notre fourgon devant sa tente, pourtant assez loin et sur emplacement libre., mais entre lui et la mer. Je refuse de passer la nuit devant tant de "mauvaises ondes" et reprends la route pour stopper au camping suivant, très impersonnel, où les allemands squattent (se vautrent sur) le bord de mer d'une façon indécente… On se gare sur une terrasse en hauteur avec une jolie vue. (Senj : autocamp de Klénovica N45.09801 E14.84402 )

Nuit trés bruyante

Mercredi 15 Aout 2013

Senj / Porec: 165 kms / 3h25

 

Nous reprenons la route direction l'Istrie, retrouvaille avec les grosses chaleurs.

Arrêt à midi sous le pont de l’île de Krk petit port bine sympatique (N45.24949 E14.58263) Repas dans le fourgon et baignade…

Nous prenons l'autoroute où plutôt la route à 2 voies et payante, pour aller voir les fresques de Béram. Il n'y a pas de fléchage.

Il faut rentrer dans le village, se garer au parking bus, (N45.252619 E13.900555) monter sur la place de l'église, et demander au n° 38 pour la visite (à droite de l'église, des gens bien sympathique, qui parlent anglais, italien et un peu de français) Une dame charmante nous ouvre la porte de la chapelle qui est en contrebas du village à 500 m. Jolies fresques à découvrir…

Il nous faut faire le taxi pour la remonter au village : des gens simples et pas fortunés qui regardent notre véhicule en nous demandant si nous l'avons acheté à crédit… Beaucoup de chômeurs chez eux et pas d'allocation. Nous nous sentons un peu géné.

Puis retour en bord de mer et arrêt au camping naturiste Ulika au nord de Porec.

Jeudi 16 Aout 2013

Porec / Mantova: 435 Kms / 7h

 

Nous prenons la route du retour, par la Slovanie que nous traversons sans prendre l'autoroute grâce au GPS programé pour (si non 15 euros) Beaucoup de circulation et bouchon à la douane d'entrée en Slovanie.  

Arrêt midi vers Triestre, (Italie) en bord de mer, repas et baignade (N45.60513 E13.72166) et autoroute jusqu'à Padova, puis passage à Montagnana, magnifiques remparts, et arrêt à l’autocaravane de la Recca di sparafucile de Mantova (15 € les 24h) après avoir cherché désespérément un coin pour se poser, un vrai petit camping avec de l'herbe verte et pas jaune, sanitaires avec douches. Règlement en euros, pas de CB et ne rend pas la monnaie… N45.16357 E10.81242

Vendredi 17 Aout 2013

Mantova / Bavari de Génova: 259 kms / 6h17

 

Petit passage sur la place de Mantova où je me fais jeter gentiment par un Italien qui me fait comprendre que le stationnement est réservé aux autochtones, pendant que Marie visite, du coup, je sors de la case où j'avais fait un beau créneau pour attendre son retour, stationné en double file…. Prévoir de prendre le temps pour revenir visiter

Nous continuons par Sabionnetta, avec son aire de service (N44.99454 E10.48857) belle petite ville et par la montagne. Petite pose vers Borgo val di taro, après le pont à gauche N44.53498 E9.876, bivouac possible, puis nous arrivons à Gênes où, après avoir tourné un bon moment sans rien trouver de satisfaisant, nous filons dans la montagne pour nous arrêter dans un petit village par hasard, Bavari de Génova, sur la place de la Chiesa di San Giorgo di Bavari, avec un resto à côté pour le dernier soir. (Osteria dei Cacciatori)

Nous somme rapidement repérer, sans le savoir, et à la sortie du resto, la patronne nous souhaite une bonne nuit dans notre "Camper", nous proposant de l'eau si besoin. En discutant, nous apprenons qu'ils sont "camper" eux aussi, et qu'en juillet ils étaient en CC à la presqu'ile de Giens, le pays natal de Marie. Le lendemain nous irons boire un café et elle nous propose leur terrain où est garé leur CC pour un prochain passage s'il n'y a pas d'emplacement pour stationner sur la place de l'église.

Samedi 18 Aout 2013

Bavari de Génova / Hyères: 395 kms / 6h45

 

Après une bonne nuit pas trop chaude car nous sommes en altitude, et un bon café pris à "l'Ostéria dei Cacciatori", retour difficile par l'autoroute italienne complètement bloquée suite à un accident, l'enfer, et en France bien chargé :58 kms/h de moyenne en prenant l'autoroute !!!!

Conclusions

Budget :

Carburant (un peu de chauffage inclus) : 3684 Kms parcourus soit environ 370 litres pour 520 euros prix moyen 1.40 €/l, maxi à 1.717 en Italie. conso : 10 L aux 100 kms

Parkings et camping environ 250 € 

Coût du voyage hors resto et souvenirs : environ 800 euros hors autoroutes

Le gasoil est au même prix qu'en France mais très cher en Italie. Nous avons dépensé nos derniers Kuna pour prendre du carburant à une station service, ceux-ci n’étant pas repris dans les banques.

Pas de problème pour payer en euros, attention aux frais de retrait avec la carte bleue.

Les stations services acceptent uniquement les cartes bleues locales pendant les heures de fermeture. Vous ne pourrez payer avec votre CB que pendant les heures d’ouverture. Donc pas d’affolement si votre carte est refusée. Nous faisions le plein dés la moitié du réservoir atteint, évitant de se faire des frayeurs.

La Croatie est évidemment un pays avantagé par ses côtes magnifiques et la pureté d'une eau préservée car non polluée par des industries inexistantes chez eux. Les campings sont très chers, la restauration très abordable avec des prix corrects pour les boissons (eau, vin et café) contrairement à la France ! Pas de problème pour trouver des commerces alimentaire.

La population, à part quelques "énervés de la circulation" est accueillante, surtout dans l'intérieur, et nous nous sommes sentis en sécurité, pas de regards de travers ou d'impolitesse (à une exception prés).

L'Istrie nous a laissée une impression de région plus sauvage, plus tranquille, moins de monde que sur la côte Dalmatienne très fréquentée. Quant aux petites routes de l'intérieur, pas beaucoup de touristes, pas en mauvais état de beaux paysages dés qu’on monte dans la montagne.

La prochaine visite de ce pays pourrait être la région de Zagreb et/ou de Dubrovnik, hors saison. Si vous voulez plus de renseignement ne pas hésiter à nous contacter. Je peux aussi vous fournir le texte seul sous word pour impression.